LES BIENFAITS DE L'ART
You Are Reading
L’art, mon chemin de résilience
0
Cheminez

L’art, mon chemin de résilience

De la nature à l'art

Vous avez probablement déjà goûté, peut-être même fréquemment, sans pour autant y accorder une attention particulière, à la contemplation de la nature et toucher la richesse que cela vous apporte. Cela se produit très certainement lorsque, face à l’immensité d’un océan, vous vous sentez connecté à l’univers dans le moment présent. Vous goûtez pleinement l’instant dans un silence, même en compagnie de vos proches. Vous touchez votre présence au monde sans avoir besoin de paraître. C’est le fait de regarder le monde avec votre regard intérieur, vous reliant à lui sans jugement ni pensées.
Mais d’où vient cette capacité de contemplation naturelle ? Est-elle reliée à notre regard de nouveau né, un regard innocent sans filtre et sans jugement. 

Aussi loin que je me souvienne, enfant je me trouvais souvent perdue dans un monde qui semblait si compliqué. À l’école, je me sentais différente des autres enfants, incapable de me fondre dans la masse. Les jeux bruyants et agités me rendaient anxieuse, et les conversations animées par les adultes me dépassaient.
Mes camarades de classe ne comprenaient pas pourquoi je préférais me retirer dans mon petit coin de silence et d’observation, loin du tumulte de la cour de récréation. Ils ne savaient pas que derrière mes yeux tranquilles se cachait un océan d’émotions et de pensées profondes.

Au fil des jours, les arbres devinrent mes amis, les ruisseaux des confidents, et les oiseaux des complices. La contemplation de la nature m’apportait une sérénité que je ne trouvais nulle part ailleurs.

 

L'enseignement de la nature

Dans ces moments de contemplation, je ressentais une connexion profonde avec l’univers qui m’entourait. Je me sentais en harmonie avec chaque être vivant, La nature m’enseignait la patience. Ces sensations et cette intelligence sensible malheureusement ne trouvaient pas sa place à l’école. 

Elle ne correspondait pas à l’apprentissage qui m’était imposé, et je m’ennuyais. Je devenais complexée et je développais des comportements d’évitement pour échapper à cette monotonie.

Sans toi ni arts

Depuis mon plus jeune âge, je n’avais jamais eu la chance de découvrir l’art. Les musées, les ateliers créatifs et les œuvres d’artistes n’avaient jamais croisé mon chemin. Mes journées étaient rythmées par l’école, les devoirs et les activités habituelles. 
Pourtant, j’étais une petite fille rêveuse. Je me perdais souvent dans les nuages, imaginant des mondes magiques et des univers colorés. Mais mes crayons restaient cachés au fond de mon cartable, et mes idées créatives restaient prisonnières de son esprit.

 
Bienfaits de l'art

Mon chemin, le chemin de l'art

Je grandissais sans le savoir dans l’ombre d’une figure éminente de mon village, Pierre Bourdieu, le sociologue dont les écrits sur l’art avaient parcouru le monde. Selon lui, l’origine familiale et la classe sociale déterminent ce que vous allez aimer. L’accès aux musées est souvent lié au parcours scolaire, lui-même défini par l’origine familiale. La culture artistique est encore peu accessible aux personnes des classes défavorisées en comparaison avec celles issues des classes privilégiées.
Ce fut ce que je vécus car pour ma part ni mon contexte, ni mon origine sociale ne me destinaient à cheminer dans l’art. Ce ne fut qu’à seulement 18 ans lorsque je quittai mon village natal pour Paris, que j’osai enfin mettre un pied pour la première fois dans un musée, et ce fut un choc esthétique. Je poussai timidement les portes de mon conditionnement pour y pénétrer. À l’intérieur, je fus accueillie par une multitude d’œuvres d’art, chacune racontant une histoire unique. Les couleurs éclatantes des tableaux, les sculptures semblaient prendre vie sous mes yeux émerveillés. Je me laissai emporter par l’émotion que chaque œuvre dégageait, plongeant dans un océan d’expressions artistiques.
En contemplant ces créations, je découvris un nouveau langage qui résonnait en moi. L’art me parlait d’une manière différente, mais tout aussi puissante que la nature. Je me sentais étrangement connectée à chaque artiste, comme si j’entrais en communion avec leur essence créative.
Je revins régulièrement au musée, assoiffée de cette nouvelle source de résilience. L’art devient à Paris mon nouveau refuge.

Se redonner le pouvoir de l'art

Une personne dans un musée

À 21 ans alors que j’avais quitté le parcours scolaire à 16 ans, j’ai traversé les barrières de mon conditionnement en osant ouvrir les portes des institutions muséales pour y travailler. Dans cette énergie, sans aucun diplôme et connaissance en histoire de l’art, je suis devenue médiatrice en art en m’appuyant seulement sur mon regard et mon intelligence sensible. 

 

À 24 ans, j’ai passé mon équivalent du BAC puis je me suis inscrite à la Sorbonne en histoire de l’art. J’ai compris très vite que pour pouvoir rester dans une institution de prestige je devais être diplômée même si cela n’était pas forcément utile. Je me suis rendu compte que j’avais une intelligence précieuse. Grâce à des rencontres avec des professeurs universitaires comme Daniel Arrasse*, l’un des historiens d’art les plus brillants de notre époque.

Le plaisir de la vue

En tant qu’élève Daniel Arasse nous incitait fortement à mettre de côté le savoir encyclopédique pour apprendre à regarder avant toute autre chose une œuvre d’art. Le plaisir de regarder est au cœur de son approche, plaisir de s’approcher du tableau, plaisir d’en percevoir les détails et d’oser s’affranchir du savoir pour aller dans l’aventure du regard. 

L'art est une richesse

Alors pourquoi face à une œuvre nous perdons ce potentiel naturel de ressourcement ce pouvoir de connaissance ?

Parce qu’on nous a complexés. 

L’art appartient à une élite. Elle peut-être universitaire, intellectuelle, mais elle est surtout dans les mains de l’industrie artistique : « Le produit des ventes mondiales d’œuvres d’art aux enchères s’établit à 16,5Mrd$, ce qui constitue le quatrième meilleur résultat de l’histoire, après les sommets de 2011 (18,5Mrd$), 2014 (18Mrd$) et 2021 (17Mrd$)*. 
Derrière les fondations, qui ne cessent de fleurir, se révèlent de gros entrepreneurs : LA FONDATION VUITTON, LAFAYETTE ANTICIPATIONS, LA FONDATION CARTIER, LA COLLECTION PINAULT…
Et même si ces lieux vous ouvrent leurs portes ne négligez pas le circuit marchant et la plus value que ces fondations privées génèrent sur l’art.

Devenir son guide intérieur

Les habitudes et l’imprégnation du quotidien, ainsi que la façon dont vous avez appris à l’école, sont des facteurs déterminants de votre dynamique de vie. L’éducation nationale ne favorise pas suffisamment l’intelligence sensible et intuitive, se concentrant principalement sur une forme d’intelligence apprenante.
Aujourd’hui, je suis convaincue que le plaisir de regarder est au cœur de l’approche artistique. Comme moi, laissez-vous guider par votre intuition, puis enrichissez-la avec des connaissances si vous le souhaitez. Vous serez porté par la passion et plongerez dans une quête artistique à la fois sur l’œuvre et sur vous-même.
L’art peut être un miroir de votre être intérieur, ainsi qu’un support de ressourcement. Suivez votre guide intérieur, renouez avec votre intelligence sensible, et faites de cette approche sensorielle de l’art un véritable chemin. Laissez-vous porter par l’expérience artistique, sans complexes ni barrières, et découvrez la force transformante de l’art dans votre vie.

*Pierre Bourdieu est considéré comme l’un des sociologues les plus importants de la seconde moitié du xxe siècle. 

Source

*Pierre Bourdieu, « L’Amour de l’art »

*https://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-arasse/

* https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2022/les-chiffres-cles-de-2022

(3) Comments

  1. says:

    Hi, this is a comment.
    To get started with moderating, editing, and deleting comments, please visit the Comments screen in the dashboard.
    Commenter avatars come from Gravatar.

  2. says:

    Bonjour, pensez-vous pouvoir devenir votre propre guide face à une œuvre. Laissez votre commentaire

  3. says:

    Very good

Comments are closed.